Témoignage. Une vision « à couper le souffle » de la Terre : le savoyard Sylvain Chiron raconte son voyage dans l’espace

Témoignage.  Une vision "à couper le souffle" de la Terre : le savoyard Sylvain Chiron raconte son voyage dans l'espace

Le Savoyard Sylvain Chiron, fondateur de la Brasserie du Mont-Blanc, est parti ce dimanche 19 mai quelques minutes dans l’espace à bord d’une fusée de la société américaine Blue Origin, un voyage qu’il a qualifié d’ »expérience folle » offrant « des vues à couper le souffle ».  » de la terre.
Il a décollé à bord de la petite fusée New Shepard depuis l’ouest du Texas avec cinq autres passagers. Cette mission était la première mission habitée depuis près de deux ans pour Blue Origin, une entreprise fondée par le multimilliardaire Jeff Bezos.
« Vous prenez tout ce que vous avez imaginé, vous le multipliez grossièrement par 100 et vous êtes encore assez loin de la réalité », a déclaré Sylvain Chiron, 52 ans, quelques heures après le vol. « Je ne suis pas encore tout à fait de retour sur Terre. »
La fusée New Shepard a décollé verticalement et la capsule située à son sommet s’est détachée en vol, atteignant l’espace. Puis il est tombé, ralenti par des parachutes, et a atterri dans le désert texan un peu moins de dix minutes après le lancement.

Revivez le voyage dans l’espace de Sylvain Chiron

 » C’est magique, on se sent vraiment hors de ce monde »

Le décollage fut, selon le Savoyard, « la partie la plus intense » : « On voit la Terre s’éloigner petit à petit à une vitesse complètement folle. »
Une fois en haut, c’est « un silence absolu, vous flottez et surtout vous avez une vue imprenable », a-t-il décrit. « C’est magique, on se sent vraiment hors de ce monde. Vous avez la Terre bleue en bas, votre famille en bas et un espace noir d’une profondeur incroyable au-dessus. »
Lors de la descente, un des trois parachutes ne s’est pas complètement ouvert. Mais Blue Origin a déclaré que la capsule pouvait atterrir en toute sécurité avec un seul d’entre eux et que, selon French, les passagers « ne l’ont pas remarqué ».
Blue Origin a désormais transporté 37 personnes au-dessus de la ligne Karman, qui marque la limite de l’espace à 100 kilomètres d’altitude selon une convention internationale.
Seuls dix astronautes français se sont rendus dans l’espace, le dernier en date étant Thomas Pesquet. En 2023, la franco-italienne Ketty Maisonrouge a volé chez Virgin Galactic, une compagnie qui concurrence Blue Origin sur ce créneau des vols courts.

Un homme de 90 ans à bord

Parmi les autres passagers dimanche se trouvait Ed Dwight, né en 1933 et qui était censé devenir le premier Afro-Américain à aller dans l’espace mais n’en a jamais eu l’occasion.
Ed Dwight est devenu sculpteur et son travail, exposé dans les musées, met en lumière l’histoire et les personnalités afro-américaines.
À 90 ans, il est devenu dimanche la personne la plus âgée à atteindre l’espace, battant de quelques mois l’acteur qui incarnait l’emblématique capitaine Kirk dans la série Star Trek, William Shatner.
Ce dernier a également volé à 90 ans à bord de la fusée Blue Origin. Jeff Bezos a lui-même participé au premier vol habité de l’engin, en juillet 2021.

 » Un une passion dévorante pour l’espace »

Sylvain Chiron, qui rejette le terme de tourisme spatial, estime avoir été sélectionné par Blue Origin parmi « des milliers de candidatures » grâce à un dossier démontrant sa « passion dévorante pour l’espace ».
Le prix du billet, gardé secret, est « cher » mais « pas complètement fou », selon lui.
Amateur de sensations fortes, il a obtenu sa licence de pilote privé à 16 ans et a assisté dans sa jeunesse à plusieurs décollages de navettes spatiales en Floride. Il se consacre finalement à des études de commerce aux Etats-Unis, avant de fonder une brasserie artisanale en Savoie, la Brasserie du Mont-Blanc.
« C’est vraiment incroyable de pouvoir aller dans l’espace pour quelqu’un comme moi, qui est en fin de compte une personne moyenne », a-t-il déclaré dimanche. «Mais je suis presque sûr que la prochaine génération aura un accès beaucoup plus facile à l’espace. »
« A mon avis, nous sommes vraiment au début de cette révolution spatiale », a-t-il ajouté. « Je n’ai qu’un souhait : que le plus grand nombre puisse partager cette expérience le plus rapidement possible.

Le premier vol en équipage depuis août 2022

La mission de dimanche, baptisée NS-25, était le premier vol en équipage de cette fusée depuis août 2022.
En septembre de la même année, un vol sans être humain à bord provoque le crash de l’étage de propulsion de la fusée. Le système d’éjection automatique de la capsule s’est déclenché et celle-ci est tombée au sol, ralentie par les parachutes.
Après une enquête du régulateur américain de l’aviation (FAA), Blue Origin a apporté des modifications et effectué un nouveau vol sans équipage en décembre 2023.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *