Ski (jusqu’à) mai

Ski (jusqu'à) mai

DeCarlotta Lombardo

De Cervinia à Cortina, la saison s’allonge. Jusqu’à présent, 11 millions de personnes. «Encore de la bonne neige»

Ce n’est pas encore fini. Vous avez le temps avant d’accrocher vos skis au mur. Il suffit de viser « haut », là où la neige reste en bon état même au printemps. Glaciers mis à part (un Solda, Tyrol du Sudskier jusqu’au 1er mai et plus Presena, dans le Trentinle long de Paradiso, jusqu’à 5), sur le plan des stations qui nous feront nous amuser encore un moment sur la piste La Thuile (avec l’Espace San Bernardo entre l’Italie et la France qui relie la gare valdôtaine et La Rosière, en Savoie), Madone de Campiglio (quartier Grostè), les 16 remontées mécaniques du Passo Tonale, Plan de Corones, Pampeago et Sella Nevea. Tous ouverts jusqu’au dimanche 14 avril.
«Nous fermons en dernier parce que Sella Nevea est le plus haut des six domaines skiables du Frioul-Vénétie Julienne, et c’est celui qui neige le plus – explique le directeur du centre, Fabio Toscan -. Le téléphérique atteint 2 133 mètres et la ville, nichée dans les Alpes juliennes, ne dispose d’aucune barrière qui stoppe l’arrivée des perturbations. L’avantage? À partir de 1 850 mètres, il y a toujours de la neige naturelle. En haute altitude, nous disposons d’un anneau de ski de fond et d’une piste pour le ski-alpinisme mais cette année, pour les deux dernières semaines de ski, nous avons également créé un snowpark, avec des sauts et des structures pour les figures acrobatiques. »
Une semaine plus tard, le 21, Valtournenche et Arabba fermerontoù vous pourrez encore skier à Porta Vescovo avec des vues spectaculaires sur le groupe Sella.

Soleil, neige et petits prix

Et comment est la neige ? « Encore bon — assure Andy Varallo, président de Dolomiti Superski, le domaine qui comprend 1 200 kilomètres de pistes entre le Haut Adige, le Trentin et la Vénétie avec un seul forfait de ski —. Malgré le mauvais temps durant trois week-ends de Carnaval, il a neigé tous les mois et il faisait froid en début de saison. Une condition qui a pu garantir un excellent fonds. Cette année, nous avons eu 11 millions de personnes sur les pistes, soit 5 % de débutants en plus que l’année dernière.… Et la fin de la saison est encore dans quelques jours. »

Ski, terrasses ensoleillées et petits prix. Aussi parce qu’il y a moins de circuits disponibles désormais. Si, pour la prochaine saison, Dolomiti Superski prévoit une augmentation des forfaits de ski comprise entre 3,7% et 5,2% (83 euros par jour en haute saison et 75 en saison, le forfait de ski six jours est fixé à 423 et 381 euros), désormais les tarifs sont ceux de fin de saison : à Plan de Corones le ticket journalier coûte 67 euros, à Pampeago 60, Cervinia 59 ( 35 à partir du 6 mai), Campiglio 54,70, Tonale 56, Cortina 54, Sella Nevea seulement 21,50 (et jusqu’en 2005, pour les moins de 20 ans, seulement 10 euros). Dimanche Pampeago célèbre la clôture avec un slalom géant de style vintage sur le légendaire Agnello, avec des costumes, des équipements et des vêtements des années 70. Le gagnant repartira avec un forfait de ski saisonnier Fiemme/Obereggen. En attendant l’année à venir.

10 avril 2024 (modifié le 10 avril 2024 | 21h33)

© TOUS DROITS RÉSERVÉS


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *