Aller au contenu
Home » Blog » Ski de fond. Qui peut battre Gérard Agnellet au Marathon de Bessans ?

Ski de fond. Qui peut battre Gérard Agnellet au Marathon de Bessans ?

Après une année de purgatoire avec l’annulation de l’édition 2021 et la mise en place l’hiver dernier d’un challenge numérique sur la piste permanente de l’événement, le 43Et L’édition du Marathon International de Bessans reprendra son cours normal, avec le 30 km classique ce samedi et le 42 km ce dimanche.

Manche inaugurale de l’Euroloppet, une semaine avant Ramsau en Autriche, l’étape de Haute-Maurienne réunira un beau plateau, avec des fondeurs avides de sensations fortes dans le groupe.

42 km nage libre : Goalabré déterminé à battre Agnellet

Le Savoyard de La Féclaz, Thomas Chambellant, quatrième en 2020 derrière le vainqueur de Haute-Savoie Gérard Agnellet – qui avait battu Jean Tiberghien au sprint – et Simon Perruche, aura certainement son mot à dire dans la tentative de déstabiliser Agnellet, bien décidé à garder sa couronne.

AVEC DOMONT ET BONNAFOND…

Les cyclistes ont toujours répondu à l’appel du Marathon Savoyard. Pour cette édition de reprise, l’ancien pro d’AG2R, Axel Domont, brillamment reconverti en vin, figure dans la liste des engagés avec le Drômois de Savoie, Guillaume Bonnafond, vu à son avantage à Chambéry Cyclisme Formation puis à AG2R et Cofidis.

Julien Bérard (CCF et AG2R), qui a participé à son premier rallye dans les Bauges en octobre, sera également au tableau d’affichage. Il y aura le Savoyard Alex Baudin, tout juste sorti du CCF pour l’équipe continentale Swiss Racing Academy, et Jules Pijourlet, ancien du CCF.

Chambellant, qui s’est spécialisé dans ce style d’engagement, avec des expériences transalpines réussies à Dobbiaco-Cortina ou Cogne, Lahti (FIN), Otepaa (EST) ou Samedan (SUI). Après une formation qui l’a vu représenter la France aux premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse à Innsbruck (AUT) en 2012 (5Et du relais mixte avec notamment Fabien Claude, 19 ansEt sprinter, 21Et des classiques 10 km).

Face à lui, le Haut-Alpin du Team Nordic Experience, Paul Goalabré, du Queyras, sera parmi les hommes à surveiller. Avec 29 départs en Coupe du monde (15Et d’un sprint à Rybinsk en 2015), le jeune trentenaire vice-champion du monde U23 en 2014 à Val di Fiemme derrière le Russe Sergey Ustiugov, vient de remporter le Grand Prix de Montgenèvre. Son objectif pour l’hiver : participer au marathon en patinage. D’accord, Bessans est l’endroit idéal pour ça.

A noter l’engagement de la Haute-Savoie par l’équipe de France Paralympique, Thomas Clarion.

Bulle préférée du marathon féminin

Chez les femmes, l’Iséroise Émilie Bulle peut clairement décrocher la victoire sur le Marathon. Laurie Flochon, qui est passée du club de La Féclaz avant de revenir à Cormaranche-en-Bugey, quatrième du sprint d’Autrans en Coupe de France il y a quelques jours, tentera de briller avec Féclazienne Marion Colin, investie par la pole performance femme cycliste de Chambéry , qui vient de gagner à Risouxloppet.

Au programme : ➤ Samedi – 10h30 et 15 km classique. Dimanche – 10h00 : 42 et 23 km.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.