Aller au contenu
Home » Blog » Ski de fond. La partie basse du retour des Rondes de Nuit en Haute-Savoie

Ski de fond. La partie basse du retour des Rondes de Nuit en Haute-Savoie

Sont de retour ! Six ans après leur disparition, les Rondes nocturnes renaissent sous un nouveau nom légèrement différent : les Rondes nocturnes de Haute-Savoie. Comme son nom l’indique, ils se concentreront uniquement sur ce département, contrairement à son ancienne formule qui s’aventurait également dans les domaines de la Savoie voisine.

Qui dit nouveau circuit dit approche différente, avec une volonté davantage axée sur la promotion du ski de fond que sur la recherche de la performance. « Les Rondes de Nuit étaient un circuit de compétition », confie Jean-Claude Roguet, très impliqué depuis des années dans le développement du ski nordique en Haute-Savoie. « Avant, on dépendait des CFF (Fédération française de ski), il fallait faire une demande de licence. Notre objectif est d’offrir un événement plus populaire. « 

Cependant, le format de la course reste le même : un relais à l’américaine, le phare bien accroché à la tête, dans lequel un duo s’alterne pour crier sur un anneau d’un kilomètre. Le but est de faire le plus de tours possible dans un laps de temps donné.

Elites et amateurs sur la même ligne de départ

Cette résurrection est portée par le Département, Haute-Savoie Nordique et le Comité du Mont-Blanc, déjà à l’initiative du renouvellement de l’Equipe Haute-Savoie Nordique. Il sera donc possible pour les concurrents de rejoindre des sportifs de haut niveau, puisque la présence de tous les membres de l’équipe en plus des jeunes pépites du comité latéral des Glières est prévue le 24 février prochain.

Là encore, une belle occasion de créer une ambiance conviviale en mêlant professionnels et amateurs. « On veut que sur la ligne de départ on puisse retrouver des élites de la discipline, des athlètes d’autres domaines comme le trail ou le cyclisme et des amis qui viennent apprendre », ajoute Jean-Claude Roguet. « Peut-être aurons-nous aussi la chance d’avoir un ou deux athlètes olympiques une fois les Jeux terminés. « 

Une timide reprise face à la situation sanitaire

Si l’ancien circuit comprenait six à sept étapes aux quatre coins des pays savoyards, la toute première édition de la nouvelle formule s’annonce réduite en raison de la situation sanitaire encore trop imprévisible et contraignante. Cette année, en effet, seules deux soirées seront organisées : le 24 février au plateau des Glières et le 4 mars au Grand-Bornand.

Les inscriptions seront bientôt ouvertes à tous les courageux qui veulent braver le froid pour ce beau moment de convivialité et de sport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.