Ski alpin – Coupe d’Europe. « Une bonne semaine » : exclu des groupes fédéraux, comment Guerlain Favre a réussi à se redresser à Valloire

Ski alpin – Coupe d'Europe.  "Une bonne semaine" : exclu des groupes fédéraux, comment Guerlain Favre a réussi à se redresser à Valloire

Exclu des groupes fédéraux au printemps dernier, Guerlain Favre a réalisé deux belles performances face aux géants de la Coupe d’Europe à Valloire.

Guerlain Favre avait encore le sourire vendredi à Valloire après sa deuxième victoire contre les géants de la Coupe d’Europe. Premier 14ème avec le dossard 79 sur l’épaule, il confirme 15ème (et 78). Sans complexes, le Savoyard de Courchevel s’est bien amusé sur la piste de Sétaz.

« C’est une bonne semaine », résume-t-il, rappelant que tout a bien commencé à Val Cenis, avec la victoire au championnat du géant monégasque (avec 20 points en poche). « Cela m’a vraiment donné beaucoup de confiance même si j’ai eu quatre DNF (abandons) d’affilée. Je me suis posé beaucoup de questions. » Il a su trouver les bonnes réponses lors de ses trois rencontres à Maurice.

« Je ne m’inquiétais pas de mes gros pectoraux »

A Valloire, c’était fort. « Je ne m’inquiétais pas de mes gros pectoraux. J’y suis encore habitué. C’est assez rare que j’aie trente ans. » Alors il a très bien fait. jeudi, avec la 4ème mi-temps du deuxième acte signant sa meilleure performance à ce niveau ; puis vendredi avec une qualification étriquée (30e) et une belle remontée (3e temps). « Je n’étais pas au meilleur de ma forme et je me suis dit que ce serait plus difficile. »

Mais il a finalement impressionné une nouvelle fois le staff fédéral… qui ne l’avait pas retenu dans le groupe Relève (groupe B) au printemps dernier. « Ce n’est pas un scandale », avait-il déclaré à l’époque. «Maintenant, je fais des choses pour moi-même», explique-t-il désormais. Je ne dois rien à personne, je ne fais pas les choses simplement parce que je porte une certaine veste sur le dos… »

« Je suis acteur de mon projet »

Tout au long du printemps et de l’été, il se prépare à la forme physique et rejoint les jeunes du Comité Savoyard pour le ski. En septembre à Ushuaia, Guerlain Favre a également pu combiner formation et tests de matériel pour Salomon, en tant que membre de la cellule de développement. Vous pourrez ainsi découvrir en avant-première les produits dédiés aux pilotes de la marque haut-savoyarde.

« J’ai mes propres skis, qui sont très différents de ceux de Victor (Muffat-Jeandet) et Luca (De Aliprandini). » Désormais, il prend soin de ses planches, qu’il prépare du mieux possible dans le ski room, sans technicien dédié. « Je suis acteur de mon projet », affirme-t-il aussitôt, sans esprit de revanche ni de polémique. Son objectif était de retrouver au plus vite ses amis du groupe français pour les courses continentales. « C’est bien quand un plan se déroule comme prévu… »

Après quelques jours de repos, le Savoyard compte bien conserver la même dynamique en slalom, avec les deux rendez-vous du Ski Chrono Samse Tour à Valmeinier (28 et 29 décembre). « Je n’ai pas abandonné le slalom. Comme un géant, je veux revenir en Coupe d’Europe. » Et continuer aussi de rêver en grand : « Je veux toujours aller à la Coupe du monde. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *