Savoie. Le maçon banni de la fonction de gérant avait réalisé un chiffre d’affaires illégal de 463 mille euros

Savoie.  Le maçon banni de la fonction de gérant avait réalisé un chiffre d'affaires illégal de 463 mille euros

Tino le maçon est connu et apprécié dans le petit monde de la construction savoyarde. Emploi précaire toute sa vie, quinquagénaire, crée en 2012 sa première entreprise sous l’enseigne MGR, à Barberaz. Des problèmes cardiaques et deux longs arrêts de travail ruinent rapidement l’entreprise. Le tribunal de commerce l’a liquidé en 2016 et a interdit à Tino la direction pour 15 ans. « J’ai découvert un an plus tard et je n’ai pas compris que je ne pouvais pas travailler en mon propre nom. »

L’apparence de la légalité

Si Tino est devant le tribunal correctionnel vendredi 24 novembre, c’est parce qu’entre 2016 et 2020 il a réussi à réaliser un chiffre d’affaires d’environ 463 000 euros, en accumulant les chantiers, en Savoie,…


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *