Aller au contenu
Home » Blog » Savoie. Covid en Maurienne : deux ans dans le miroir

Savoie. Covid en Maurienne : deux ans dans le miroir

L’histoire retiendra, ou pas, que le premier décès savoyard de cette crise sanitaire était à Maurice. Un homme de 81 ans, qui habitait Saint-Jean-de-Maurienne, souffre de graves problèmes respiratoires (le terme « comorbidités » est depuis devenu un langage courant). Il est décédé le 9 mars 2020 à l’hôpital de Chambéry, où il avait été transporté, sans pouvoir l’y sauver. Comment a-t-il été contaminé ? La question aujourd’hui est académique.

Or, on savait, à cette occasion, que l’épidémie, encore très mystérieuse, ne s’effondrerait pas seulement en « clusters » bien identifiés, ou dans les grands centres urbains plus sujets à la contagion. Il y en aurait pour tous les goûts, et aucun « splendide isolement » ne protégerait les vallées… même si certains pensaient pouvoir s’y réfugier, dans les premiers jours du confinement, comme cela a été observé dans les stations balnéaires.

A quelques heures du début de la nouvelle année, il nous a semblé intéressant de revenir sur quelques épisodes marquants de près de deux ans vécus dans cet étrange climat, de douleur et de peur, mais aussi d’idées, de mobilisations, de solidarité. Ce sont des valeurs qu’ils portent, même si « tout le monde en a marre » et aimerait « retrouver la vie qu’il avait l’habitude de vivre ». « 

Cela pourrait arriver très bientôt, ou peut-être jamais. On aimerait aussi que, de même que les guerres qui ont tant marqué la vallée se soient toujours terminées par des armistices, celle-ci, contre un ennemi redoutable, se termine par une reddition inconditionnelle. Les principales étapes qui suivent témoignent des efforts déployés pour atteindre cet objectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.