Rugby – Nationale. Thomas Hecquet prolonge au SOC Rugby

Rugby - Nationale.  Thomas Hecquet prolonge au SOC Rugby

Thomas Hecquet n’est pas dans le groupe des 23 du SO Chambéry pour l’ultime prestation du Savoy au stade Mager face au VRDR ce samedi.

Mais l’ailier, désormais repositionné en défense où s’expriment pleinement ses qualités d’attaquant et son adresse aux pieds d’ancien footballeur, va prolonger l’aventure avec le SOC Rugby pour les deux prochaines saisons (jusqu’en 2025). .

C’est la première annonce officielle du SOC pour la saison prochaine, même si, côté départ, on sait déjà que Guyot (2 ans à Carcassonne), Mawalu (2 ans en VRDR), Silago (3 ans à Bourgoin) et Bertrand ( 2 ans à Rennes) ne fera plus partie de l’effectif savoyard la saison prochaine.

Hecquet, le Ch’ti de 26 ans, petit format (1,73, 75 kg), qui aime la Savoie et espérait rester dans le projet a convaincu le staff et le top management savoyard.

Notamment dans cette deuxième partie de saison où celui qui devient désormais l’un des capitaines du SOC a pu se distinguer avec le retour du beau temps, après que le SOC était tombé dans un jeu plus contraignant au milieu d’une saison compliquée et sous pression rattraper le temps perdu du début de saison au niveau des résultats.

« C’est dommage que nous n’ayons pas réussi à nous qualifier car avec l’arrivée du beau temps nous ne pourrons pas nous exprimer et jouer. Mais j’espère qu’en septembre il fera beau pour bien commencer la saison ».

« J’espère pouvoir atteindre la barre symbolique des 100 matches à Chambéry »

Thomas Hecquet va donc poursuivre sa sixième saison avec les jaunes et noirs. Lui qui, arrivé de Carcassonne, avait terminé meilleur buteur de Fédérale 1 lors de sa première saison en Savoie en 2018-2019 (10 buts). Il en aura marqué deux cette saison, pour 22 reports (18 fois dans le onze de départ).

« Je suis à Chambéry depuis cinq ans, j’en suis à 86 matchs, 76 titularisations et 34 essais, donc ce sont des statistiques assez intéressantes. L’avoir amené dans mon club pendant cinq ans, c’est toujours cool et je pars pour deux ans. J’espère pouvoir atteindre la barre symbolique des 100 matches en Savoie l’an prochain ou dans deux ans selon mon temps de jeu, mais j’ai surtout hâte de pouvoir le démontrer l’année prochaine avec les supporters dans le nouveau stade. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *