Aller au contenu
Home » Blog » Meilleurs vœux. Leurs meilleurs vœux pour la Savoie en 2022

Meilleurs vœux. Leurs meilleurs vœux pour la Savoie en 2022

Archives photographiques Le DL/LV

Faire revenir un maximum de touristes nationaux et étrangers

Fabien Belleville, président du Syndicat d’Albertville

« Tout ce que j’espère en 2022, c’est que nous puissions à nouveau vivre une belle saison hivernale comme nous l’avons vécue avant la crise sanitaire. J’espère qu’un maximum de touristes nationaux et étrangers viendront découvrir notre territoire avec ses paysages, sa gastronomie, son patrimoine… J’aimerais voir rayonner la Savoie ».

Photo Le DL / Thierry GUILLOT

Photo Le DL / Thierry GUILLOT

Qu’un club savoyard soit champion olympique aux JO de Pékin

Jean-Pierre Vidal, champion olympique de slalom 2002

« Le mieux pour la Savoie en 2022 serait qu’un membre d’un club savoyard soit champion olympique aux JO de Pékin. Vingt ans après ma médaille de 2002 à Salt Lake City, je pense évidemment à Clément Noël, il a montré qu’il a toutes les qualités pour briller au plus haut niveau dans cette discipline, et il y a aussi Alexis Pinturault qui est aux avant-postes. Pour rester aux JO, après Pékin on ne peut s’empêcher de penser à l’avenir de la Savoie pour organiser à nouveau les Jeux d’hiver. Avec les facilités dont nous disposons, il est important de travailler sur un dossier de candidature, mais nous avons besoin de la dimension critique au niveau de la ville hôte, avec des lieux d’événements. Le CIO peut aussi revoir son modèle, alors pourquoi ne pas postuler pour une candidature Savoie-Mont-Blanc ? Annecy et Albertville ont une réflexion commune, tout comme Courchevel et Méribel pour les championnats du monde ».

  Photo Le DL / Hugo VITTOZ

Photo Le DL / Hugo VITTOZ

Répondre avec détermination et enthousiasme aux défis du changement climatique

Rozenn Hars, présidente du Parc National de la Vanoise

« Ce que je souhaite pour la Savoie, c’est de relever les défis du changement climatique avec détermination et enthousiasme. La Savoie et la Vanoise doivent répondre aux besoins essentiels mis en évidence par l’urgence sanitaire, qui place la nature au centre de nos préoccupations, pour un quotidien de plus en plus agréable, mais aussi une économie touristique de plus en plus attractive. La nature est un besoin identifié, mais sa protection ne doit pas être envisagée de manière punitive. La Vanoise, premier parc national français, peut être un levier puissant pour mettre la Savoie à la pointe de ce mouvement social fondamental, pour le bien-être au quotidien et pour l’économie ».

NEYRET photo

NEYRET photo

Notre engagement envers l’hôpital se poursuit dans les prochains mois

Florent Chambaz, directeur du centre hospitalier de Savoie

« L’ECMS aborde l’année 2022 dans une situation de plan vide, avec un grand nombre de questions liées à l’évolution de l’épidémie de Covid 19. Notre seule certitude est que nous devrons poursuivre, dans les prochains mois, notre adaptation et permanente efforts de réorganisation. Toutes les équipes seront mobilisées pour prendre en charge tous les patients, qu’ils soient atteints du Covid ou non. Elles auront également à cœur d’accompagner les projets de développement de notre établissement, comme la reconstruction de l’hôpital d’Aix-les-Bains, la réhabilitation des l’ancien hôpital de Chambéry ou la conception de notre nouveau projet d’usine. »

photo Le DL / Sylvain GORGES

photo Le DL / Sylvain GORGES

Que le sport et la culture retrouvent le chemin de la liberté

Dominique Scheidecker, président du festival BatÔjazz, à Chanaz

« Après deux ans à cacher une multitude d’événements culturels et sportifs, dont de grands festivals et grands événements sportifs, réputés indestructibles, nous sommes heureux et fiers d’avoir pu, contre vents et marées, maintenir notre modeste BatÔJazz Festival sur notre territoire. . Les spectateurs sont venus de plus en plus nombreux, heureux et enthousiastes de partager ces moments de rencontre avec près de 100 musiciens en ces deux années. Marathonien, courant depuis longtemps, j’espère que le sport et la culture retrouveront le chemin de la liberté, pour le meilleur de notre santé, tant physique que mentale. Lavilliers n’a-t-il pas chanté « De tous les pays, de toutes les couleurs, la musique est un cri qui vient de l’intérieur… » ? « 

  Photo Le DL / Sylvain FALCOZ

Photo Le DL / Sylvain FALCOZ

Qu’on sorte de cette crise encore plus fort

Arthur Reversade, directeur général de Folie Douce, à Val-d’Isère

« Mes meilleurs vœux sont avant tout les vœux de santé que je formule à tous nos saisonniers, à tous les commerçants des Alpes. Tenons bon, main dans la main, nous surmonterons cette période difficile en respectant scrupuleusement les gestes barrières et le protocole sanitaire, nous en sortirons encore plus forts pour venir à bout de la concurrence des autres grands pays du ski. « 

Archives photographiques Le DL / Julien BERNARD

Archives photographiques Le DL / Julien BERNARD

J’aimerais des centres-villes plus dynamiques, plus accessibles, plus calmes, plus vivants

Thomas Berrond, directeur du Centre Culturel Garage à Albertville

« Je souhaite que tous les centres-villes du département profitent de la dynamique qui s’est imposée après le premier confinement. On a vu que la population est revenue sur le territoire, mais il faut continuer. J’aurais aimé avoir des centres-villes plus riches, plus dynamiques, plus accessibles, plus calmes, plus vivants. Les gens doivent être conscients de l’impact de leur consommation. Ce qui m’a amené à cette réflexion, c’est d’avoir à nouveau rencontré un pauvre livreur d’une grande chaîne qui travaillait un dimanche matin, avec son camion plein de colis. On ne s’en passera pas… Depuis des années, nous nous battons pour la consommation locale et l’utilisation des circuits courts. C’est ce qui anime notre territoire, ce qui fait sa richesse, sa diversité. C’est le plus beau cercle vertueux qui puisse tous nous faire grandir, car nous avons un cœur de citoyen vivant et festif. Cela nous permettrait à tous de sortir de cette obscurité. « 

    Photo Le DL / Ghislaine GERBELOT

Photo Le DL / Ghislaine GERBELOT

Un retour à la normale au plus vite

Jean-Michel Lain, directeur commercial à Chambéry

« Je nous souhaite à tous un retour à la normalité le plus tôt possible et de redécouvrir les joies de la coexistence. Mes meilleurs vœux également à nos athlètes savoyards aux JO de Pékin. Bonne année à tous les Savoiardi »

Archives photographiques Le DL / Thierry GUILLOT

Archives photographiques Le DL / Thierry GUILLOT

Une prise de conscience générale de l’évolution de la montagne en quatre saisons

Patrick Hazeaux, ancien directeur de l’office de tourisme de La Plagne

« Mon espoir est que la situation sanitaire s’améliore au plus vite pour que chacun puisse retrouver une vie sociale et festive. Aujourd’hui, c’est ce qui lie le plus les Français et les Savoyards. Ensuite, il y a toujours la préoccupation concernant le changement climatique. La montagne vit grâce à son environnement et il faut se projeter sur les 50 prochaines années, comme l’ont fait nos prédécesseurs qui ont créé les stations de ski. Mon souhait est que la sensibilisation au développement du tourisme aux quatre saisons soit généralisée dans toutes les chaînes de montagnes. C’est pour cette raison que j’ai eu le plaisir de participer au Xplore Alpes Festival de Thibaud Duchosal, qui en tant qu’ancien freerider de haut niveau souhaitait parier pour s’investir dans un événement organisé en basse saison, à la mi-octobre. « 

Archives photographiques Le DL / Thierry GUILLOT

Archives photographiques Le DL / Thierry GUILLOT

Redécouvrir le chemin de l’intelligence collective

Guy Chaumereuil, président du Gran Bivacco

« Avant tout, j’espère qu’en 2022 nous serons vraiment capables, face à l’adversité (crise sanitaire, difficultés sociales, confusion des idées), de retrouver la voie de l’intelligence collective, de la raison et de la fraternité. C’est, modestement, ce sur quoi toute l’équipe de professionnels et de bénévoles de notre festival du film documentaire et du livre, le Grand Bivouac, va à nouveau se concentrer. Restez debout quoi qu’il arrive. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.