Aller au contenu
Home » Blog » Le rugby. Thomas Gauci, Athlète du mois d’avril en Savoie : « Quand j’ai été opéré du cœur, personne ne pensait que je reviendrais »

Le rugby. Thomas Gauci, Athlète du mois d’avril en Savoie : « Quand j’ai été opéré du cœur, personne ne pensait que je reviendrais »

Ce lundi 30 mai, le Médipôle de Savoie, l’un des principaux partenaires, recevait le rugbyman de Chambéry Thomas Gauci, lauréat du trophée d’avril « sportif savoyard du mois » décerné par Le Dauphiné libre. Le sportif de 33 ans, plébiscité par les lecteurs avec plus de 50% des voix, devance le joueur de Chambéry SF Nicolas Bury (38% des voix).

Un hommage parfaitement mérité au trois-quarts avant du SO Chambéry, qui a terminé sa brillante carrière en inscrivant, fin avril, le premier des essais qui ont mené à la victoire face à Nice (37-21). Fidèle à son club de prédilection pendant onze saisons, il a participé avec ses coéquipiers aux bons moments du SOC, notamment un titre de champion de France en Fédérale 2 et une victoire dans le Trophée Jean Prat en Fédérale 1.

Christophe De Sogus, directeur du groupe Dauphiné Média Savoie, a rappelé les liens de Delfina Gratuit avec le Médipôle de Savoie, « qui pour la troisième année nous accompagne dans de nombreuses aventures qui nous permettent de valoriser les territoires ». Il est de retour au score après avoir été écrasant par le choix de l’athlète du mois de Thomas Gauci, l’ailier de rugby SOC de 11 saisons, qui termine sa carrière sportive. « Nous sommes heureux de pouvoir vous accompagner à l’occasion de cette étape importante de votre vie. Tu es un des piliers du club et tu le resteras. Térence Vial, adjoint de direction du Médipôle de Savoie, s’est réjoui d’accueillir la famille du rugby de Chambéry pour une raison autre qu’une hospitalisation et a adressé ses chaleureuses félicitations à Thomas Gauci. Il a rappelé que le SOC Rugby est partenaire depuis plusieurs années et a précisé que l’institut de santé « s’implique dans la traumatologie des sportifs depuis trois ans. De plus, vous apportez des valeurs proches de celles de nos soignants qui, ces deux dernières années, ont subi des épreuves sévères, parfois proches de la mêlée du rugby. Le sport est important pour la santé et nous le recommandons vivement dans nos parcours oncologiques. Nous encourageons nos patients à pratiquer une activité physique adéquate.

« Aujourd’hui j’ai une nouvelle vie qui commence »

Thomas Gauci, très ému et surpris par ces cadeaux, a voulu, en conclusion, associer au trophée ses coéquipiers, amis et famille, qu’il a remerciés pour leur soutien.  » Avec Le Dauphiné libre , nous nous sommes souvent croisés durant ces onze belles années à SOC. J’en suis très fier. Aujourd’hui j’ai une nouvelle vie qui commence avec de nombreux projets en perspective ».

La grande finale des trophées mensuels, avec la remise du trophée sportif de l’année, aura lieu le 30 juin au Château de Servolex.

« Il y a un an et demi, quand j’ai été opéré du cœur, personne ne pensait que je pourrais retourner sur le terrain », confie Thomas Gauci.

Thomas Gauci, que représente ce trophée pour vous ?
« C’est bizarre mais, pour moi, c’est une récompense collective car sans mes amis et les gens avec qui j’ai côtoyé toutes ces années, je n’aurais jamais obtenu cette reconnaissance. Je suis très fier et très heureux pour moi, pour les gens qui m’entourent et pour le club. Un vrai bonheur ! « 

Comment définiriez-vous cette dernière saison ?
« C’est compliqué, car une dernière saison est toujours spéciale. On en veut de plus en plus, on espère que tout se passera bien, on espère vivre une course… Mais la réalité est un peu plus brutale, il y a des blessures, des moments de doute… Mais j’ai terminé cette saison avec la plus belle bonnes manières avec un dernier match à domicile, devant tous mes amis, ma famille, avec une victoire, un but, et puis, surtout, des démonstrations d’amour et d’affection que je n’imaginais pas. Et cela efface absolument tout. Cela rend cette saison beaucoup plus douce qu’avant et me permet de repartir en toute confiance. Savoir que c’est le dernier est triste pendant un moment. Et même maintenant, on se demande si on n’aurait pas pu continuer un peu plus longtemps, mais non, je suis en paix avec tout ça parce que j’ai été jusqu’au bout. Il y a un an et demi, quand j’ai subi une opération cardiaque, personne ne pensait que je pourrais retourner sur le terrain et me voilà, en pleine forme. Pour moi, c’était déjà une victoire. Finir sur le terrain est donc une double victoire. « 

Qu’en est-il de votre avenir à partir de maintenant ?
« En parallèle de ma carrière dans le rugby, j’ai continué à travailler. Je travaille avec deux agences d’intérim, l’une à Chambéry et l’autre à Grenoble, partenaires de SOC Rugby. Je vais donc rester en contact avec mon club. Je vais rester dans les coulisses pour essayer de faire grandir encore un peu le SOC Rugby, car il y a beaucoup à faire pour que l’avenir soit radieux pour Chambéry. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.