Aller au contenu
Home » Blog » Idée pour une sortie en famille. Haute-Savoie : Au Bonheur des Mômes, déjà 30 ans !

Idée pour une sortie en famille. Haute-Savoie : Au Bonheur des Mômes, déjà 30 ans !

Après une pause forcée en 2020 et une édition légère mais toujours « chatouilleuse » en 2021, Au Bonheur des Mômes revient en effet du 21 au 26 août au Grand-Bornand. Et pour cause… Cet été, le festival célèbre trois décennies de spectacle vivant jeune public, de poésie et d’esprit canari, de rire et d’engagement.

Un « Avignon pour les enfants »

Fruit de l’amour du visionnaire Théâtre de la Toupine d’Évian-les-Bains (et de son directeur Alain Benzoni) et du village haut-savoyard à une époque où l’association de la culture et de la tradition agropastorale était jugée contre nature, cette « l’Avignon des enfants » a toujours eu un cœur « nature », un engagement « vert » qui s’est progressivement ouvert à d’autres enjeux de société comme le droit à la diversité ou le vivre ensemble qui résonne aujourd’hui.

Pour ses 30 ans, le festival s’annonce particulièrement animé. Son code de conduite ? « Sans culture(s), allons au mur ! ». 87 entreprises sont au programme, dont 14 représentatives de la « nouvelle magie », thème phare de cette édition 2022, et 21 entreprises internationales.

111 expositions, un village forain, une exposition

Ils proposent aux 90 000 spectateurs attendus (soit 45 fois la population du Grand-Bornand !) 111 spectacles dont dix premières françaises. Aux 588 représentations programmées en salle, sous chapiteau ou en plein air, s’ajoute l’installation inédite d’un village forain qui réunit neuf créations du Théâtre de la Toupine à l’occasion de son 45e anniversaire et l’organisation d’un « anniversaire » exposition présentant toutes les affiches du festival, oeuvres de l’illustrateur haut-savoyard Kaviiik, décédé en août 2021.

Quatre ans après sa première participation au festival, Guillaume Aldebert revient également le 25 août avec ses « Enfantillages 4 » pour un concert gratuit à 21h00.

Enfin, temps fort inédit, le festival interrogera la place de la culture dans le quotidien des enfants, avec une conférence de Sophie Marinopoulos, psychologue et psychanalyste spécialiste de l’enfance et de la famille, le 24 août à 18h, une introduction au plaidoyer, l’acte constitutif de ces 30Et édition, lancée autour de la question « Quels enfants laisserons-nous sur la planète ? ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.