Haute Savoie. Sopra Steria collabore avec le CEA en matière de défense et de sécurité

Haute Savoie.  Sopra Steria collabore avec le CEA en matière de défense et de sécurité

Sopra Steria, spécialiste des services informatiques, et le Commissariat à l’énergie atomique (CEA) ont annoncé qu’ils renforceraient leur collaboration à travers une lettre d’intention, « un premier pas vers un partenariat stratégique ». Il a été signé le 21 juin lors de la dernière édition d’Eurosatory, le salon international de défense et de sécurité organisé à Paris.

« En unissant leurs forces, leurs savoir-faire et leurs compétences technologiques complémentaires, Sopra Steria et le CEA entendent développer conjointement des solutions innovantes et compétitives, à forte valeur ajoutée, dans des systèmes avancés à forte composante numérique », précise le groupe de services dans un communiqué. Informatique basée à Annecy.

Cité dans le même document, Benoît Chatelain, directeur des marchés de défense et de sécurité du groupe de Haute-Savoie, estime que « cette alliance stratégique avec le CEA représente une opportunité extraordinaire pour Sopra Steria de renforcer son leadership technologique et sa présence sur le marché stratégique ». marchés, notamment de défense et de sécurité, grâce à des technologies de pointe ».

«Produire des solutions innovantes et disruptives»

« En combinant nos atouts technologiques, scientifiques et industriels, nous disposons d’un levier puissant pour apporter des solutions innovantes et disruptives en matière de défense et de sécurité », commente Maria Faury, directrice adjointe de la stratégie de partenariat au CEA.

Dans le détail, Sopra Steria et le CEA collaboreront en priorité dans des domaines variés, tels que l’électronique de pointe, l’intelligence artificielle, le cloud de combat, les communications sécurisées ou encore les logiciels applicatifs. Ils n’excluent pas non plus de travailler à l’avenir sur l’ingénierie numérique, la cybersécurité ou la cryptographie post-quantique. Pour ce faire, ils envisagent ensemble d’élaborer un plan de travail détaillé pour mettre concrètement en œuvre cette alliance stratégique. « Cette démarche concernera d’abord le secteur de la défense et de la sécurité et devrait par la suite s’étendre à d’autres secteurs, notamment le spatial, l’aéronautique et l’énergie nucléaire », ajoute Sopra Steria.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *