Football – Ligue 2. Sans Djoco ni Pajot, Mouanga très incertain, Alfarela revient : ce qu’il faut savoir en premier FC Annecy – Bastia

Football - Ligue 2. Sans Djoco ni Pajot, Mouanga très incertain, Alfarela revient : ce qu'il faut savoir en premier FC Annecy - Bastia

Le thème : Annecy en lutte pour le maintien

Du pain sec au centre d’une semaine intense de trois matchs en huit jours. Après des revers contre Grenoble (0-1) puis Caen (0-2), le FC Annecy ambitionne d’être au complet ce samedi (19e) face à Bastia.

« Les trois points sont très importants. On est dans une mini-ligue à six joueurs dans laquelle il ne faut pas finir parmi les trois derniers puisqu’il y en a déjà un (Valenciennes) qui est en équipe nationale » résume l’entraîneur d’Annecy Laurent Guyot.

Alors qu’il reste encore douze unités à distribuer lors des quatre dernières journées, dix points séparent Bordeaux, 14e (44) de Quevilly-Rouen, 19e (34). Annecy, premier non relégué (16e, 39 points) a trois longueurs d’avance sur Troyes (17e, 36) mais possède aussi le meilleur goal-average en bas de tableau avec QRM (-3) contre Bordeaux (-4), Troyes ( -8), Dunkerque (-15 ; 41 points) et Concarneau (-15 ; 35 points).

« Ce sera intense jusqu’au bout mais ce n’est pas nouveau », analyse sereinement l’entraîneur annexien. « On était très en retard (-7 points), aujourd’hui on est un peu en avance (+3). Nous avons également de l’expérience de la saison dernière à ce poste. A nous de faire ce qu’il faut pour rechercher ce maintien. »

>> Le classement et le calendrier de la Ligue 2

L’adversaire : Bastia déjà sauvé ?

Introduit fin janvier sur le banc corse après l’éviction de Régis Brouard, le duo Michel Moretti – Lilian Laslandes a transformé Bastia. Le Sporting tourne à nouveau à plein régime avec un bilan flatteur de sept victoires, deux nuls et trois défaites. Les Corses sont même invaincus depuis la mi-mars et arrivent en Haute-Savoie pleins de confiance après trois victoires consécutives. Le dernier obtenu mardi soir contre Concarneau (2-0) grâce aux exploits de Santelli et Charbonnier en atteignant le score de 46 points (10ème). « Je pense qu’avec cette victoire, ils sont déjà maintenus. Cela leur donne dix points d’avance sur le premier relégué à quatre journées de la fin, donc il me semble que tout est réglé », estime l’entraîneur d’Annecy Laurent Guyot.

Reste à savoir quels efforts ils seront prêts à fournir lors du sprint final qui les verra à Annecy (27 avril) et Pau (10 mai) contre des matches à Amiens (3 mai) et au Paris FC (17 mai). . « Historiquement, ce sont des joueurs et un club qui ne lâchent rien, donc je n’attends aucun relâchement sur ce plan », estime l’entraîneur haut-savoyard.

Le joueur : Miguel Alfarela

Quatre jours après sa rencontre avec l’ailier caennais Godson Kyeremeh, révélation de la saison de l’équipe nationale il y a deux ans sous le maillot d’Annecy, le FC Annecy rencontre un nouvel ex : Migouel Alfarela.

Passé en Haute-Savoie de janvier 2019 à juin 2021 avant de signer (gratuitement) professionnellement au Paris FC (2021-2022), l’attaquant a réalisé, à 26 ans, la meilleure saison de sa carrière sous le maillot corse où il est meilleur buteur (9 buts, 2 passes décisives). Des statistiques gonflées en 2024 sur la phase retour avec cinq buts et deux passes décisives en quinze matchs.

« Ici, on connaît bien Migouel Alfarela avec cette capacité à courir ou Conte, des joueurs assez doués. Tout cela combiné à l’expérience de Santelli, Charbonnier, Placide… forme un bon mélange » prévient Laurent Guyot. « Peut-être que l’anomalie était qu’à un moment donné nous nous sommes retrouvés dans une situation dangereuse mais dans l’ensemble c’est une équipe appelée à jouer les barrages comme elle aurait pu le faire la saison dernière. »

Le chiffre : 5

À l’image du nombre de buts encaissés sur coups de pied arrêtés cette saison par le FC Annecy. Personne ne fait mieux en Ligue 2 dans un domaine où… Bastia ferme la marche avec 18.

« On vient de gagner deux corners à Caen (1-2). C’est dommage car c’est un de nos points forts. Peut-être qu’on était un peu moins concentrés», analyse le gardien Florian Escales. « Ces choses arrivent. Les deux derniers matchs ont été frustrants mais il faut avancer vite. Samedi il faudra être au meilleur de notre forme, du début à la fin, tous ensemble, tous unis, pour réussir ce maintien. »

La phrase : « M. Taleb avait tort »

Par Laurent Guyot après l’expulsion sévère du milieu d’Annecy Vincent Pajot à la 27e minute, mardi à Caen (1-2).

« Je tiens à souligner que nous avons dû affronter M. Taleb contre Concarneau (0-3) où il a expulsé à juste titre Yacouba Barry (81e) au dernier poste de défenseur alors que nous étions menés 1-0. En fin de match je n’ai évidemment parlé que du manque d’efficacité de nos attaquants, je n’ai jamais contesté sa décision tout à fait logique. A Caen j’ai encore regardé les images, j’ai lu son rapport et mon avis, et ça peut arriver à n’importe qui, il avait tort. J’aurais compris le carton jaune… Et ce que je veux souligner, c’est que dans les matchs difficiles à venir, quand on prend la décision d’expulser si tôt alors que l’équipe est déjà désavantagée, cela doit être quelque chose d’incontestable. »

Le groupe : un FC Annecy réduit

On peut s’attendre à un onze de départ remanié pour le troisième match en huit jours disputé par les Annéciens, restés endormis mardi soir à Caen.

Face à Bastia, le FCA devra se passer du milieu Vincent Pajot, exclu en Normandie et disqualifié face aux Corses, alors que jeudi soir il se rendra en commission disciplinaire pour connaître l’étendue de sa sanction.

Annecy sera également privée de l’attaquant Kapit Djoco, qui ne pourra pas jouer contre le club qui l’a vendu cet hiver. Mais le milieu Martin Adeline (cuisse) est également revenu à Reims pour se faire soigner et espère être accueilli à nouveau à Angers (10 mai) en fonction de l’évolution de sa blessure.

Enfin, Kévin Mouanga est très incertain. Le défenseur central, remplacé à la 86e minute par Thibault Delphis à Caen après une blessure à la cuisse, passera un examen ce jeudi après-midi et pourrait être ménagé face aux Corses pour ne pas mettre en péril sa fin de saison.

A noter les retours des attaquants Alexy Bosetti et Jonathan Kodjia qui étaient présents à l’entraînement ce jeudi.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *