En Haute-Savoie, le festival « Osmose de la caricature » à Saint-Jean-de-Sixt fête ses 20 ans

Lac de Tignes : vin immergé sous glace

C’est une fête très populaire qui attire les grands noms de la profession. Pour cette édition exceptionnelle, une quinzaine de dessinateurs internationaux ont fait le déplacement dans ce village de montagne.

Ce week-end, Saint-Jean-de-Sixt est la capitale du dessin animé et de l’humour. Le festival souffle ses vingt bougies. Une belle réussite pour un événement qui a pris de l’ampleur au fil des années.

France 3 Alpes : M. Feutry / B. Metral / M. Ducret

« Le plus important, c’est l’expression »

Depuis 2003, la petite station de ski, nichée au cœur du Massif des Aravis, fête la fin de la saison hivernale dans la bonne humeur, avec son festival de la caricature. Tout a commencé par une première édition lancée par trois amis, dont le designer professionnel Jacques Thomas, venu passer ses vacances dans la région. A l’époque seuls deux dessinateurs exposaient leurs oeuvres, Jacques Thomas et son ami Angelo Di Marco, dessinateur et dessinateur. Les deux artistes ont également dessiné avec humour des portraits des visiteurs. Le festival de la caricature est lancé ! Quelques années plus tard, son co-fondateur, Jacques Thomas, la baptise Osmose. Un nom qui correspond au plaisir éprouvé par les créateurs à se trouver dans ce petit coin de paradis.

Désormais, ce sont une quinzaine de caricaturistes qui viennent chaque année dessiner le public du festival. Pour cette vingtième édition, les visiteurs peuvent se faire tirer le portrait par le dessinateur vénézuélien Léonard Rodriguez. « Le plus important n’est pas la taille des yeux ou du nez, c’est l’expression » explique l’illustratrice qui vit à Barcelone. « C’est pour ça que j’aime faire des caricatures en direct. Les photos ne suffisent pas. Il faut avoir les gens face à face » Ajoute. En une dizaine de minutes il réalise une caricature de son modèle, Michel. « C’est tout à fait réaliste. C’est moi comme les autres me voient, sans aucun doute » ce visiteur réagit en contemplant le dessin de Leonardo Rodriguez.

Un public fidèle

A l’heure où la caricature se fait de plus en plus rare en version imprimée, ce festival est l’occasion pour ces dessinateurs d’exercer leur métier. « Je ne vis pas principalement de la caricature. Je fais plus d’illustration, d’estampe. Par contre, c’est un excellent exercice d’observation, d’entraînement. Et puis, c’est amusant, en fait » témoigne l’illustrateur haut savoyard Pierre Amourdry. C’est un bon moment pour les auteurs et pour le public. Certains visiteurs sont particulièrement fidèles, comme Martine, une habituée du festival depuis quinze ans. Pour cette vingtième édition il est venu de Lyon. « J’ai fait au moins quatre caricatures ici. Mon mari, ça doit être pareil », explique-t-elle, ravie de repartir avec une énième esquisse. Le festival attire, en moyenne, près de 500 amateurs de dessins animés chaque année, heureux de se prêter au jeu de la caricature avec autodérision.

Festival Osmose Caricature de Saint-Jean-de-Sixt (Haute-Savoie), salle La Sixtine, jusqu’au dimanche 30 avril 2023.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *