Économie. GCK, Desjoyaux, Inspyrations… : ces entreprises ont défrayé la chronique

Économie.  GCK, Desjoyaux, Inspyrations... : ces entreprises ont défrayé la chronique

Le Jeep Cherokee Chief de 1976 servira de démonstrateur permettant aux deux groupes d'explorer le marché du retrofit hydrogène aux Etats-Unis. photo GCK

Savoie : GCK et Motul présenteront leur « innovation disruptive » au CES 2024

GCK et Motul présenteront une Jeep Cherokee Chief 1976 transformée équipée d'un moteur à combustion à hydrogène au CES de Las Vegas. Une innovation révolutionnaire pour le marché américain.

Lire : Le groupe savoyard GCK en piste au CES 2024 de Las Vegas

Loire : les résultats décevants de Desjoyaux n'entament pas sa confiance

Malgré la forte baisse du chiffre d'affaires 2023, publiée il y a quelques jours, le constructeur de piscines de La Fouillouse maintient sa feuille de route et ses investissements industriels massifs.

Lire : Les mauvais résultats de Desjoyaux n'entament pas sa confiance

.
Inspyrations, marque fondée par l'Isérois Grégory Delamarre (à droite), se concentre sur la production exclusive de toutes ses pièces au sein du laboratoire Toptex Cube, filiale du groupe Chamatex, dans la Drôme.  Photo Florian Monot
Inspyrations, marque fondée par l'Isérois Grégory Delamarre (à droite), se concentre sur la production exclusive de toutes ses pièces au sein du laboratoire Toptex Cube, filiale du groupe Chamatex, dans la Drôme. Photo Florian Monot

Isère et Drôme : comment la marque Inspyrations prend le secteur « à contre-pied »

La marque de vêtements outdoor Inspyrations vise la performance environnementale mais aussi technique. « Nous avons une vision inverse de tout ce qui se fait aujourd'hui dans l'industrie de l'habillement, l'une des plus polluantes », prévient son fondateur, Grégory Delamarre. Imaginez ses produits en Isère, ils sont fabriqués dans la Drôme.

Lire : La marque Inspyrations met l'industrie textile sur un mauvais pied

Rhône : Menix veut devenir leader sur son marché et vise 145 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2024

Le groupe Serf, créé en 1973, conçoit et fabrique des prothèses de hanche, de genou et de membre sur l'avenue des Bruyères à Décines-Charpieu. Désormais intégré à la holding Menix, le groupe ambitionne de devenir l'un des leaders européens dans le secteur des implants orthopédiques.

Lire : Menix veut devenir le leader de la prothèse orthopédique

Et aussi...

  • Le projet de construction d'une usine de production de méthanol bas carbone sur le site chimique de Roussillon (Isère) est l'une des annonces les plus importantes en termes d'investissements industriels réalisés en France en 2023.
  • Lancée le 15 décembre, l'application Skiif GPS (Lyon, Rhône) offre la possibilité de s'orienter facilement dans les stations de ski, de signaler les temps d'attente aux remontées mécaniques et même d'envoyer des coordonnées précises aux services des skis pour intervenir en cas d'urgence.
  • Le Cetim annonce le lancement opérationnel d'un Fablab industriel 5G sur son site de Cluses (Haute-Savoie). Objectif : permettre aux entreprises d'avancer avec cette technologie.
  • La start-up Hoprent (Boën-sur-Lignon, Loire) va lancer dans les prochains mois un nouveau service : la location de vélos et trottinettes électriques entre particuliers. Un peu sur le même modèle qu'Airbnb pour le logement. Avec un déploiement prévu partout en France, ses objectifs sont ambitieux.
  • Grenoble Alpes Métropole et ses partenaires, le Grésivaudan et le Pays Voironnais, organisent une nouvelle édition de l'iForum au sein technologie et festival à Alpexpo. Le 1euh et le 2 février 2024, ce 26Et L'édition met en lumière des projets encore en laboratoire mais suffisamment matures pour en sortir. Découvrez les projets sélectionnés ici.
  • Pour répondre aux besoins de développement de deux grands industriels, Tokai Cobex Savoie et Ugi'Ring, un gazoduc sera construit entre Albertville et La Léchère. La clé : création de plus de 200 emplois et décarbonation.
  • L'école de management de Grenoble, sa chaire dédiée à la paix économique et la société ARaymond ont créé un serious game dédié aux dilemmes éthiques en entreprise. Un outil de travail pour s'impliquer.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *