Aller au contenu
Home » Blog » Chambéry. Ces monuments ont bougé au fil du temps : la Fontaine Spirale

Chambéry. Ces monuments ont bougé au fil du temps : la Fontaine Spirale

Au fil des décennies, voire des siècles, de nombreux monuments de Chambéry ont changé d’emplacement. Si la Fontaine des Eléphants ou le Château des Ducs de Savoie restent des symboles immuables et intemporels de l’identité de Chambéry, des monuments mineurs ou de moindre intérêt public ont dû subir les aléas de l’histoire et les contraintes urbanistiques. Cependant, ils ont tous une réelle valeur patrimoniale qui suscite le désir de les préserver. Pour ces bâtiments, le déménagement a permis d’éviter leur démolition.

Cette série est présentée en collaboration avec les amis du Vieux Chambéry. Les photos récentes sont de Tristan Conil et les textes de Tien Guyen Phuc, deux étudiants de l’Université Savoie Mont-Blanc. Une exposition est également en cours au siège de l’association au 1 rue des Nonnes, à Chambéry.

La Fontaine Spirale ou Fontaine aux Escargots

La Fontaine Spirale, ou Fontaine aux Escargots en référence aux petits animaux qui ornent son socle, est l’œuvre du sculpteur savoyard Marius « Mars » Vallet, également auteur de la statue de Jean-Jacques Rousseau boulevard de Lemenc. Elle a été inaugurée en 1922 devant la gare de Chambéry et représente trois petits enfants tenant une cruche au-dessus d’un bassin décoré d’escargots. La fontaine a subi de graves dommages lors du bombardement de la ville le 26 mai 1944, où elle a été retrouvée décapitée et en plusieurs morceaux parmi les ruines. Lors du déblaiement des décombres, il fut décidé de conserver la fontaine mais de la déplacer vers le parc du Verney, où il était prévu de créer une pépinière. La fontaine a donc été remontée au fond du parc, mais elle n’a pas été réparée immédiatement.

Il est resté tel quel pendant plus de 50 ans, jusqu’à l’intervention en 2001 de Livio Benedetti, qui a créé une nouvelle sculpture en bronze remplaçant la pierre d’origine, et en même temps restituant la tête aux « Chierinetti », mutilés depuis 1944.

Exposition au siège des Amis du Vieux Chambéry, 1 rue des Nonnes, du mardi au vendredi de 15h30 à 17h30 et le samedi de 15h à 17h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.