Bulletin météo. Risque d’avalanche : pourquoi la Savoie est le seul département en alerte jaune ?

Bulletin météo.  Risque d'avalanche : pourquoi la Savoie est le seul département en alerte jaune ?

Météo France a lancé une alerte jaune dans le département de la Savoie pour risque d’avalanche, dans son bulletin de 6h ce jeudi 25 avril.

« Soyez prudent, surtout si vous faites des activités de plein air » recommande Météo France

Dans le cadre de cette surveillance, les territoires du Beaufortain, de la Vanoise, de la Haute-Tarentaise, de la Maurienne et de la Haute-Maurienne sont concernés. Le site météorologique recommande d’être attentif, alors que l’alerte est en vigueur toute la journée de jeudi.

Le secteur savoyard, particulièrement sensible au risque avalancheux, sera particulièrement surveillé. « Soyez prudent, surtout si vous pratiquez des activités de plein air » conseille le météorologue.

Suivez l’évolution de la situation sur le site de Météo France.

Le phénomène des Saints Chevaliers

Alors que l’ensemble de l’agglomération est vert en matière de risque d’avalanche par Météo France, la Savoie est le seul département à résister. En cause, The Holy Knights.

Ils sont les précurseurs des Saints des Glaces et apportaient froid et précipitations à la mi-avril. Un phénomène assez connu depuis les croyances du Moyen Âge mais qui pose question de par l’ampleur de son amplitude thermique. Le week-end du 12 au 14 avril a été marqué par des températures précoces et chaudes, connues sous le nom de records. Dimanche 14 avril, le thermomètre de Grenoble indiquait 30,2°C, tandis qu’un peu plus haut, à 1800 m, l’Alpe-d’Huez enregistrait 19,6°C. Une moyenne nationale enregistrée en effet à 17,9°C par les 30 stations Météo France, et dont les normes saisonnières pourraient indiquer jusqu’à +11°C seulement pour la capitale iséroise.

« Les conditions météorologiques de ces derniers jours augmentent le risque d’avalanches »

Mais, en quelques heures, l’arrivée d’un front froid brutal, venant du Pôle Nord et de Scandinavie, tua le « gibier », provoquant la perte de précieuses qualités et augmentant de fait l’attention dans les montagnes. Olivier Blain, secouriste en montagne de la Compagnie Républicaine des Alpes de Modane, rappelle à ce propos que la vigilance reste présente encore aujourd’hui. « Les conditions météorologiques des derniers jours, vent et précipitations, augmentent le risque d’avalanches en raison du transport de structures et de la formation de plaques avalancheuses. »


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *