Aller au contenu
Home » Blog » Balle à la main. France – Espagne au Phare de Chambéry : tout ce qu’il faut savoir avant le match

Balle à la main. France – Espagne au Phare de Chambéry : tout ce qu’il faut savoir avant le match

Le premier depuis sept ans

L’équipe de France se rendra à Chambéry pour la première fois depuis sept ans. Le Tricolore a ensuite affronté la République tchèque en 2014, pour une victoire 41-25. Depuis, les Français ont dû venir en Savoie jouer en Belgique en 2020 puis en Egypte en janvier, deux matchs définitivement annulés pour cause de Covid. La troisième tentative est la bonne : la France affrontera l’Espagne ce samedi (21h05) au Faro.

« Il faut se souvenir du contexte, de la bonne complicité qu’on peut avoir avec le club de Chambéry, avec Erick (Mathé, son adjoint), le président Poncet, explique l’entraîneur Guillaume Gille, ancien de chez Giallonera. En un rien de temps, nous sommes en mesure d’organiser un match qui était prévu à Madrid. Nous pouvons offrir cette réunion en excellent état. « 

L’Espagne débordée jeudi à Paris-Bercy

Le choc promet. L’Espagne s’est inclinée 44-33 lors du premier tour jeudi à Paris. Un match dominé de A à Z par la France. Plus tôt dans la semaine, Melvyn Richardson de Barcelone s’attendait à deux chocs. Ce seront deux matchs difficiles, les Espagnols ont leur propre culture, ils jouent très bien au handball. On y va avec nos armes, pour gagner. « 

C’est fait. « C’est une très belle victoire, très sérieuse, même pour un match amical, a ajouté Ludovic Fabregas jeudi soir. D’habitude l’Espagne est une équipe que l’on retrouve dans les derniers instants des championnats donc forcément, une telle victoire fait plaisir. « 

Quatre Chambéries à la maison

Quatre Savoiardi anciens ou actuels retrouveront le Phare. L’entraîneur Guillaume Gille avait hâte de jouer à domicile.

« Pour nous, c’est un excellent moment pour rencontrer notre public dans une arène qui nous rappelle l’histoire du handball et mon histoire personnelle lorsque je suis revenu sur mes terres savoyardes. C’est la région de mon enfance, celle dans laquelle j’ai grandi puisque j’ai quitté ma Drôme natale pour étudier le sport. J’avais 15 ans. Depuis je suis resté en Savoie, je m’y suis installé à mon retour d’Allemagne. Mon réseau d’amis est là. Alors il suffit de dire que c’est une super région. « 

Son adjoint Erick Mathé est l’actuel entraîneur de Chambéry. Enfin, Melvyn Richardson (55 apparitions, 120 buts ; 2005-2017 à Chambéry) et Timothey N’Guessan (100 apparitions, 201 buts ; 2011-2016) retrouveront le terrain où ils ont fait leurs premiers pas professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.