Aller au contenu
Home » Blog » Athlétisme. Carnet noir : Joël Peytavin est décédé

Athlétisme. Carnet noir : Joël Peytavin est décédé

C’est un grand nom de l’athlétisme de Haute-Savoie qui a disparu.

Issu d’un des plus grands clubs français des années 1980, en l’occurrence l’ASPTT de Lyon où il a obtenu de brillants résultats personnels, Joël Peytavin a repris les rênes de l’Athlétic Pays Rochois, lorsqu’il s’est installé en Haute-Savoie en tant que pharmacien.

Sa persévérance infatigable alliée à sa compétence technique ont permis de transformer ce club, jusque-là confidentiel, en un vivier de champions internationaux, nationaux et régionaux au point de devenir l’association la plus performante par rapport au nombre de ses licenciés dans le monde hexagonal.

Entre 1990 et 2000, les protégés du président Peytavin ont fait une véritable incursion pour les titres de champions de France, plus particulièrement dans le domaine de la course en montagne, accompagnés de diverses sélections au niveau mondial.

Une grande épopée dont Frédéric Prini, Aziz Mekki, Michel Humbert, Rafik Hamdi, Michel Dizin, Frédéric Gilbert, Michael Miner et Jérôme Challier furent les principaux architectes, parfois rejoints par les fondateurs Jean-Marc Gaillard et Christophe Perrillat.

Au terme de son investissement personnel, Joël a su se choisir un successeur à sa stature, en la personne de Christian Dunand, animé par la même démarche : celle d’amener les athlètes locaux au plus haut niveau de qualité. A l’instar d’Ayzois Hassan Chahdi, récent marathonien français aux JO de Tokyo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.